Articles

Lien

À quoi servent les enseignements orientaux ?

À quoi bon faire du Qi Gong, du Tai Chi Chuan, de l’Aïkido, … ?

En quoi pratiquer des Arts martiaux peut être pertinent à notre époque ?

Tout enseignement oriental a pour visée de mettre en pratique ses conceptions de la vie, sa philosophie.

 


Le Qi a une place prépondérante dans ses notions.

Le Qi qui est tout.

Qui est l’arbre et la rivière,

Le vent et la montagne

Le corps et l’esprit

L’autre et moi

Tout sans discontinuité

C’est nous qui posons des frontières, des limites là où… elles sont bien floues d’un point de vue énergétique.

Tout art oriental ayant gardé le cœur de sa pratique sert à ça.

À relier.

À lâcher ces frontières.

 

L’art martial ce n’est pas être seul face à l’autre, être contre l’autre. C’est être avec l’autre.

C’est l’accueillir pour pouvoir si besoin s’en défendre quitte à attaquer.

Tout art oriental ayant gardé l’essentiel de sa pratique est au service de la vie.

Au service du Qi.

 

Apprendre à faire circuler en nous le Qi, par les mouvements ou par l’assise pour favoriser la santé.

Et là-dessus il n’y a pas de distinction entre un pratiquant de Tai Chi Chuan ou d’Aïkido. Il y a simplement une pratique convenant mieux à l’un ou l’autre.

Bien sûr, actuellement, nombreuses sont les pratiques qui, à force d’être mondialisées, ont perdu cette essence.

Il n’y a plus cette écoute de l’autre, cette logique du mouvement qui le rend si beau, cette pureté du geste…

Il ne reste que la forme qui, au fil des années, a perdu son soutien énergétique.

Ainsi, à notre époque où nous recherchons tant le lien, les arts orientaux nous invitent à les percevoir d’une autre manière.

 

Au mois prochain