Articles

Les pratiques

 

Bonjour à tous et toutes,

avec le confinement, nombreux sont ceux qui rendent accessibles des vidéos pour pratiquer le Qi Gong, le Tai Chi, le Yoga… Et c’est une super initiative ! Arriver à s’adapter à la situation actuelle est magnifique.

 

Surtout avec les pratiques qui ne demandent pas beaucoup d’espace, c’est un beau cadeau qui nous est fait de pouvoir, malgré l’absence physique de l’enseignant, recevoir ces guides pour continuer et enrichir notre pratique.

Seulement j’aimerais mettre en avant un problème qui peut s’accentuer avec cette pratique sur écran.

Nous avons été éduqués à être des bons élèves.

Lorsqu’on nous montre ou lorsqu’on nous dit quelque chose, nous « devons » le faire comme c’est montré.

Or, un mouvement dans ce genre de pratique ne doit pas être reproduit, il doit être ressenti, vécu et qu’importe si nous ne touchons pas nos pieds ou si nous ne levons pas nos bras comme montré par l’enseignant. L’intention est de faire le mouvement et ensuite lâcher et le laisser se faire. C’est là qu’on se surprend, parce qu’on va plus loin, ou moins loin qu’on ne pensait, simplement nous restons dans nos espaces propres sans nous limiter par notre propre croyance.

 

Il est évident de plus que, l’absence d’un enseignant pouvant voir nos mouvements, fait que les retours et indications données pour le mouvement n’ont pas la précision et l’adéquation de celles données pendant des cours.

 

Les livres ou les vidéos sont des supports pour entretenir ces pratiques, pour apprendre par contre, ces supports ont des limites que les cours n’ont pas.

 

Ils peuvent être de bons moyens pour se renseigner sur les différentes pratiques qui existent, les essayer et pouvoir ensuite aller les suivre dans une salle autour de chez soi (pour le futur).

 

Chaque pratique a sa couleur et chaque enseignant y apporte aussi sa teinte.
Trouver la pratique qui nous convient n’est pas forcément aisé ni trouver l’enseignant qui nous parle.

Je vous souhaite à tous de trouver cet accord entre l’enseignement, l’enseignant et vous et ce, quel que soit le domaine dans lequel vous recevez cet enseignement (bien que j’ai rédigé cet article en ayant en tête les arts martiaux).

 

Je vous espère tous en bonne santé, ainsi que votre entourage.
Et je souhaite que le confinement se passe bien pour vous.