Articles

La triade

Le Yin-yang ouvre la porte au mouvement ternaire.

Nous arrivons alors à la triade Ciel-Homme-Terre.

 

Sous cette formulation sont concernées tous les êtres vivants. Ils sont liés à ces deux pôles. Ils ne sont pas plus au ciel qu’à la terre. Leur place est au milieu. Ils sont les traits d’union entre ciel et terre.

 

Tout être vivant est ainsi à chercher une ouverture au ciel, et une ouverture en terre. L’arbre en est l’exemple parfait : ses racines se donnent en terre et son feuillage se donne au ciel.

 

Cette conscience ternaire des choses peut se transposer sur le corps humain :
il y a le ciel de l’homme avec sa tête et ses bras,
l’être vivant de l’homme en son tronc
et la terre de l’homme avec ses jambes.

 

Cet éclairage permet de ne pas favoriser une partie de nous au détriment de l’autre. N’être que dans sa tête, et oublier ses pieds c’est perdre notre terre, n’être plus terrien. L’inverse est lui aussi néfaste.

La vie entière est là pour nous permettre de trouver cette ouverture au ciel et à la terre tout en restant en notre centre.

 

Je vous souhaite d’aller bien.

 

Au mois prochain.